Assurer les biens, les personnes et l'entreprise...

Protéger votre patrimoine au coeur des Hauts Pays... 



RETRAITE sécurisée, et éthique de placements ...

Le succès de l’ISR de conviction témoigne de l’attractivité d’un investissement responsable qui fait entendre sa différence

Les 123 fonds classés ISR de conviction par Novethic ont affiché en 2018 une dynamique de croissance nettement plus forte (42.5 %) que celle de l’ensemble des 404 fonds ISR distribués sur le marché français (14 %) totalisant près d’un quart des encours totaux. 

  • quel que soit votre statut et votre profession, à partir de tout âge...

  • pour les particuliers et pour les entreprises, nous vous aideront à financer vos programmes retraite...

  • ... en s'adaptant aux évolutions économiques, sociales et financières, soit :


PAR POINTS ... avec APIVIA, ( Groupe MACIF, et  la COREM Mutuelle Retraite)            

PAR CAPITALISATION ... avec SWISSLIFE, AXA France et AG2R la Mondiale
( Voir Assureurs partenaires ...)

INVESTISSEMENTS DURABLES
 et ETHIQUES :
le domaine de l'Investissement Socialement Responsable, et 
les critères du Développement durable ...




Un investissement éthique est caractérisé par la volonté de l’investisseur de connaître précisément
 la destination de son placement : 

où est-il placé, qui finance-t-il, quel type de projet, quelle entreprise ?

 
L’investissement éthique place les objectifs financiers classiques au même niveau que le respect de l’environnement, le  respect des droits de l’homme  et  des règles sociales.

Approche négative ou exclusive :
Fonds éthiques.C’est la démarche historique : on exclut de l’univers d’investissement les secteurs et
les sociétés qui ne sont pas conformes aux normes éthiques que l’on se donne. 
On parle de « sin stocks » ou valeurs du "péché". 
Au départ, seuls des secteurs étaient visés, comme la pornographie, le tabac, l’armement, le jeu, l’alcool,.... Aujourd’hui, analyses et champs d’étude se sont sophistiqués. 

Année après année, sondage après sondage, le Forum pour l'Investissement Responsable ( F.I.R.) annonce le même taux de notoriété de l’Investissement Socialement Responsable : 8 %. Pourtant depuis 2015, la finance durable a explosé.


L’article 173 de la loi sur la transition écologique a créé une obligation de reporting sur le sujet pour tous les grands investisseurs institutionnels français.


 Le Ministère des Finances a créé un label ISR attribué aujourd’hui à 150 fonds.


 La Commission Européenne a publié, en mars 2018, son plan d’action sur la finance durable qui s’est déjà traduit par des premières règlementations. Mais, il semble toujours aussi difficile pour les Français d’établir un lien avec l’offre de fonds ISR.  1 081 milliards d’euros 


Pour mesurer le phénomène, il est important de disposer de statistiques de marché de l’investissement responsable. L’Association Française de la Gestion Financière (AFG), en partenariat avec le FIR, 

les a rendues publiques le 25 septembre 2018. Elles étaient attendues puisque la dernière enquête, réalisée par Novethic, datait de 2016. Novethic se consacre désormais à la partie la plus avancée du marché, 


L’AFG fait de son côté la dichotomie entre l’Investissement Responsable (IR) et l’ISR. Elle évalue les encours globaux d’IR c’est-à-dire les volumes gérés en France en intégrant des dimensions Environnementales, Sociales et de Gouvernance (ESG) à 1 081 milliards d’euros. Cette somme intègre 310 milliards en ISR, soit un peu moins de 10 % de l’offre globale des sociétés de gestion françaises qui se répartit quasi équitablement entre fonds et mandats. Il est important de noter qu’un quart des 310 milliards sont collectés au sein des réseaux de banque de détails, mais les investisseurs institutionnels français en détiennent plus de la moitié (51 %).



Des centaines de fonds d'investissements retraite en architecture ouverte qui répondent à tous
 les objectifs possibles selon les profils les plus variés ...

Du sur mesure, 
et un suivi unique ...

  • Une retraite complémentaire pour les non salariés :

Fiche Produit :  
SwissLife Retraite Sélection 


SwissLife Retraite Sélection est un contrat d’assurance collective de retraite par capitalisation à adhésion individuelle et facultative souscrit, pour le compte de ses adhérents, par l’Association Générale Interprofessionnelle de Solidarité (A.G.I.S.) auprès de SwissLife Assurance et Patrimoine.

Il est établi sous la forme d’un contrat d’assurance sur la vie à capital variable, libellé en unités de compte et/ou en euros.

Destiné à la préparation de la retraite des professionnels non salariés (artisans, commerçants, professions libérales, exploitants agricoles), il répond aux exigences des lois :
- n° 94-126 du 11 février 1994, relative à l’initiative et à l’entreprise individuelle, dite « loi Madelin »,
- n° 97-1051 du 18 novembre 1997, d’orientation sur la pêche maritime et les cultures marines (« Madelin agricole »),
- n° 2003-775 du 21 août 2003, portant réforme des retraites, dite « loi Fillon ».
 
 
- L’opportunité de profiter des évolutions des marchés financiers : 
Les cotisations versées par l’adhérent peuvent être investies sur des supports en unités de compte, afin de profiter de l’évolution des marchés financiers sur le long terme.
Cette optique est particulièrement cohérente avec SwissLife Retraite Sélection qui se dénoue seulement lorsque l’adhérent a fait valoir ses droits à la retraite auprès de son régime de base obligatoire.
 
- Une gamme étendue de fonds pour répondre à toutes les situations :
Selon la durée restant à courir jusqu’à l’âge probable de son départ à la retraite, sa situation financière et familiale, sa sensibilité au risque, l’adhérent orientera de façon personnalisée le placement de ses cotisations.
Pour répondre à la diversité des situations, SwissLife Retraite Sélection propose un large choix de supports à l’adhérent : 1 fonds "euros", 4 fonds "à profil de gestion" et
27 autres fonds libellés en unités de compte.
 
-Les atouts de la multigestion :
Afin de mieux répartir les risques et de profiter des compétences des nombreux acteurs du marché, les OPCVM choisis sont souvent multigérés (plusieurs Sociétés de gestion y participent).
 
- Des Sociétés de gestion prestigieuses :
De plus, le choix des supports a tenu compte de la compétence et de la renommée des Sociétés de gestion qui les proposent : BlackRock I-M, Carmignac Gestion, DNCA Finance, DWS Investments, Fidelity Investments Lux. SA, Franklin Templeton A-M, Halbis Capital Magagement, HSBC Investment Funds (Lux), Métropole Gestion, Pictet Funds, Rotschild & Cie Gestion, Sinopia Société de Gestion.
 
-Deux  modes de gestion au choix, avec des mécanismes sécurisés
A l’adhésion tout comme en cours de contrat, l’adhérent peut choisir pour son épargne entre deux modes de gestion :
 
- La gestion libre : le choix de l’adhérent est total dans l'arbitrage des supports et il peut bénéficier de deux options d'arbitrage automatique : l’arbitrage automatique des plus-values et l’arbitrage automatique en cas de moins-values.
 
- L’arbitrage automatique et progressif de l’épargne vers le fonds en euros : sans que l’adhérent intervienne et en fonction de la durée restant à courir jusqu’au terme de l’adhésion, SwissLife Assurance et Patrimoine applique automatiquement une répartition entre la valeur du fonds  "euros" et celle du ou des supports en unités de compte choisis par l’adhérent.
 
- Une totale liberté d’arbitrage :
Dans les limites définies par le mode de gestion choisi, l’adhérent a une liberté totale d’arbitrage tout au long de la vie du contrat entre les différents supports proposés.
 
- Une large déductibilité fiscale :
Dans le cadre de l’article 154 bis du Code Général des Impôts (pour les artisans, commerçants, professions libérales) ou de l’article 154 bis 0A du même Code (pour les exploitants agricoles), l’adhérent peut déduire ses cotisations de son bénéfice net imposable dans une limite égale au plus élevé des deux montants suivants :
- 10 % du bénéfice net retenu dans la limite de 8 plafonds annuels de la Sécurité sociale augmenté de 15 % de ce même bénéfice net compris entre 1 et 8 plafonds annuels,
- 10 % de 1 plafond annuel de la Sécurité sociale.
 
- Une garantie « plancher-décès » en option :
Avec cette garantie, en cas de décès de l’adhérent avant le terme du contrat, et si le compte présente une moins-value, le ou les bénéficiaires de l’adhérent reçoivent sous forme de rente, un capital destiné à compenser ce déficit.

Ce capital supplémentaire est limité au plus petit des trois seuils suivants :
- écart entre le cumul des cotisations nettes de frais d’adhésion et le montant de l’épargne acquise,
- 30 % du cumul des cotisations nettes de frais d’adhésion,
- 75 000 €.

- Une rente à vie garantie dès l'adhésion :
Le taux de conversion de la rente qui sera versée aux assurés est garanti dès leur adhésion et jusqu'à la liquidation de leur retraite.

- Le choix entre cinq options de rente au terme de l’adhésion :
- rente à vie non réversible, cessant dès le décès de l'adhérent,
- rente à vie non réversible comportant la garantie du service d'un certain nombre d'annuités,
- rente à vie réversible en cas de décès de l’adhérent, à 60  % au profit d’un bénéficiaire désigné,
- rente à vie réversible en cas de décès de l’adhérent, à 100  % au profit d’un bénéficiaire désigné,
- rente à vie réversible en cas de décès de l’adhérent, à 100  % au profit d’un bénéficiaire désigné, avec service d’un certain nombre d’annuités garanties.

  • Le PERP, une solution simple et solide, pour tout le monde :

Vous souhaitez  souscrire un contrat d’épargne retraite auprès de votre assureur ?

Qu’il s’agisse d’un PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire), d’un PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collective), ou même d’un PEE (Plan d’Epargne Entreprise), les plans d’épargne retraite peuvent s’avérer complexes, et il est parfois très difficile d’en comprendre le fonctionnement.

Voici quelques éclairages utiles sur le sujet. 
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter par le biais de la page contact.

Les avantages du PERP :

  • La souscription d’un PERP offre tout d’abord un avantage fiscal : chaque année, les sommes versées sur un PERP sont déductibles du revenu du foyer, dans la limite d’un plafond global.
  • Elle permet également de préparer votre retraite en complétant les pensions versées par l’Etat et les caisses complémentaires par une rente viagère (ou une épargne convertie en points de rente, selon les contrats choisis).
  • Enfin, le PERP peut permettre de se constituer une épargne affectée à l’acquisition d’une résidence principale, en accession à la première propriété.

Les contraintes du PERP :

  • L’épargne versée sur un Perp est en principe bloquée jusqu’à l’âge de la retraite. Le capital sera alors servi uniquement sous forme de rente.
  • D’autre part, si l’avantage fiscal a lieu à l’entrée, après le départ à la retraite, en revanche, la rente viagère est soumise à l’impôt sur le revenu.

Déblocage d’un PERP, clôture du capital :

  • Dans certains cas exceptionnels, il peut être possible de récupérer son épargne de façon anticipée : invalidité, décès du conjoint, fin de droits aux allocations chômage, liquidation judiciaires, voire surendettement…
  • En cas de décès du bénéficiaire, la rente peut être reversée au conjoint survivant (ou à un autre bénéficiaire expressément désigné).
Ces cas exceptionnels justifiant un déblocage du capital du PERP sont explicités dans le contrat.


  • mais aussi des programmes diversifiés de  retraite complémentaire collective pour les entreprises et leurs salariés... ( Art. 82 )
affiche assureurs retraite complémentaire
la retraite et l'entreprise